Pourquoi l’alimentation pourrait être la meilleure médecine de toute

fruits et médicaments

Cet article en anglais (désolée pour celles et ceux qui ne liraient pas l’anglais…) présente des solutions, une argumentation et une vision autre de l’alimentation : "Why Food Could Be the Best Medicine of All" !

Pour inciter à mieux manger, la solution serait-elle dans la "médicalisation" de l’alimentation ?

Je vous traduis (de manière libre et résumée…) quelques extraits de cet article.

Un programme de santé américain a créé la "Fresh Food Farmacy" (ou pharmacie d’aliments frais) ! Cette "pharmacie" fournit les adhérents en aliments frais avec conseils/recettes pour les cuisiner ; elle organise également le suivi de leur santé. L’innovation de ce programme est de considérer l’alimentation en tant que médecine et de la considérer aussi efficace que des médicaments.
“Geisinger’s program is one of a number of groundbreaking efforts that finally consider food a critical part of a patient’s medical care–and treat food as medicine that can have as much power to heal as drugs.”

Les professionnels de santé sont encouragés dans cette voie du fait de la difficulté à traiter des pathologies liées à l’alimentation (diabète, hypertension, maladies cardiaques et même cancer), et également suite à des études de plus en plus nombreuses démontrant le lien entre alimentation saine et santé ; ceci permettrait de contrôler et d’éviter les maladies chroniques.
“They’re also encouraged by the growing body of research that supports the idea that when people eat well, they stay healthier and are more likely to control chronic diseases and perhaps even avoid them altogether.”

La difficulté est que manger plus sain n’est pas aussi simple que d’avaler un comprimé : “The problem is that eating healthy isn’t as easy as popping a pill.” La solution a été d’organiser la "prescription" de fruits et légumes et leur mise à disposition avec des producteurs. Bref une véritable organisation !

"L’idée de l’alimentation en tant que médecine n’est pas seulement une idée qui voit son heure venue ; c’est une idée qui est absolument essentielle pour notre système de santé."  
"The idea of food as medicine is not only an idea whose time has come," says Dr. Dariush Mozaffarian, a cardiologist and the dean of the Friedman School of Nutrition Science and Policy at Tufts University. "It’s an idea that’s absolutely essential to our health care system."

Par exemple, une étude a montré que parmi des personnes à haut risque de diabète, ceux prenant de la metformine ont vu leur risque de diabète diminué de 31%, alors que ceux ayant modifié leur alimentation et augmenté leur activité physique ont vu leur risque diminué de 58%.
”Among people at high risk of developing diabetes, those taking metformin lowered their risk of actually getting diabetes by 31% compared with those taking a placebo, while those who modified their diet and exercised regularly lowered their risk by 58% compared with those who didn’t change their behaviors, a near doubling in risk reduction.”

SI l’alimentation est en effet une médecine, alors il est temps de la considérer ainsi. Mais tout le monde n'est pas prêt/d'accord avec cette approche ; des données scientifiques fortes permettront de fournir plus de preuves.
“If food is indeed medicine, then it’s time to treat it that way.[… ]Not all doctors agree that the science supports administering food like drugs, but he’s hoping the controversial idea will prompt more researchers to study food in ways as scientifically rigorous as possible and generate stronger data in coming years. “We are far away from prescribing diets categorically to fight disease,” he says. “And we may never get there. But we are looking to fill in the gaps that have long existed in this field with real science. This is the beginning of a better tomorrow.”

Les personnes qui ont adhérées au programme de la “Fresh Food Farmacy” ont diminué leur risque de complications du diabète de 40% et les hospitalisations de 70%, comparés à des personnes qui n’ont pas suivi ce programme. En raison du succès de la “Fresh Food Farmacy”, le nombre de patients aidés a triplé.
“So far, the several hundred people like Shicowich who rely on the Fresh Food Farmacy have lowered their risk of serious diabetes complications by 40% and cut hospitalizations by 70% compared with other diabetic people in the area who don’t have access to the program. This year, on the basis of its success so far, the Fresh Food Farmacy is tripling the number of patients it supports.”

Diagnostiqué diabétique, un patient perdit du poids et contrôla sa glycémie, mais supporta difficilement ces changements alimentaires sur le long terme et repris poids et glycémie. Avec ce programme, il est devenu une de ses "success story", il travaille maintenant dans un supermarché et cuisine tous ses repas. Il a amélioré ses talents de cuisinier. “Je sais ce qu’est la nourriture saine et quoi faire avec. Sans ce programme et son système de support, je serais probablement assis sur un canapé avec une boîte d’Oreos.”
“When he was first diagnosed, he lost weight and controlled his blood sugar, but he found those changes hard to maintain and soon saw his weight balloon and his blood-sugar levels skyrocket. He’s become one of the program’s better-known success stories and now works part time in the produce section of a supermarket and cooks nearly all his meals. He’s expanding his cooking skills to include fish, which he had never tried preparing before. “I know what healthy food looks like, and I know what to do with it now,” he says. “Without this program, and without the support system, I’d probably still be sitting on the couch with a box of Oreos.”

Cet article montre à quel point répondre aux besoins en termes de suivi, d’aide à l’achat de fruits et légumes et à leur préparation culinaire est très important dans la prise en charge des personnes en excès de poids et des complications qui y sont liés.
En dehors de ces aspects pratiques, l’aide apportée permet de motiver et soutenir les patients dans leurs efforts !

 

   
     
     
     Pascale LANDY
     06 80 85 48 84
     pascale.landy@gmail.com

     Rue du 19 mars 1962                Rue Charles de Gaulle        MSP - 3 Rte des Granges
     63210 Rochefort-Montagne       63210 Nébouzat                  63760 Bourg-Lastic

  

Back to Top

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus