La gestion du poids

Prise et perte de poids

Les questions de poids ne sont pas simples, tant les causes sont multiples, s’associent entre elles et ne se résument pas simplement à trop manger, ou pas assez.

Qu’est-ce qui pèse sur la balance ?

Des causes et des pièges à éviter autant que possible.

souspoids, surpoids et obésité

1. Les causes (1)

Sans cause unique, elles sont tout à la fois, génétique/épigénétique, pathologique,  environnementale, issu d’un comportement alimentaire perturbé en raison : des émotions, des écrans, d’un déficit de sommeil, de la sédentarité, des messages publicitaires, de la disponibilité alimentaire, d’une perte des sensations alimentaires, d’un hypercontrôle mental, du stress, de l’ennui, de repas déstructurés, de rythmes de travail décalés, des représentations du corps idéal, d’automatismes alimentaires…

La liste ne serait pas complète sans mentionner, parmi les causes environnementales possibles, l’influence du microbiote et des polluants sur le poids.

2. Les erreurs à éviter

Le poids n’est pas un simple symptôme à traiter par un régime.

Le réflexe « trop de poids = faire un régime hypocalorique restrictif » est très risqué, nous nous sommes bien trop habitués à cette idée, autant qu’à la culpabilité de se faire plaisir en mangeant ou d’avoir faim tout simplement …

« La meilleure prévention contre l’obésité n’est pas la restriction calorique. La restriction calorique est au contraire le premier pourvoyeur d’obésité » (2)

Pourquoi ?

Le corps a appris à lutter pour sa survie depuis la nuit des temps et a mis en place bien des stratagèmes biologiques pour y parvenir. Il régule tout autant son poids que sa glycémie ou sa température.
Cette régulation du poids face aux privations est à l’origine de l’effet yoyo bien connu des régimes restrictifs et « du cercle vicieux d’une reprise de poids, éventuellement plus sévère, à plus ou moins long terme. »

« Le meilleur moyen de ne pas avancer est de suivre une idée fixe. » Jacques Prévert

3. Les solutions à envisager

A la base : la diététique, au sens d’art de vivre, inclut tout à la fois : la fonction nutritive, hédonique et conviviale de l’alimentation. Chacun de ces piliers est essentiel afin de maintenir une bonne relation avec la nourriture. Comme toute relation, celle-ci se travaille et se réfléchit !

La fonction nutritive repose sur : le rythme des repas, la diversité et la qualité des aliments, l’équilibre, les apports en volume et en plaisir…
L’essentiel est de voir ensemble parmi les causes citées plus haut, celles qui ont pu vous conduire à une prise ou une perte de poids, de chercher ensemble des solutions qui touchent à votre alimentation au quotidien.

C’est chercher « pourquoi on mange ce que l’on mange » et dans quel contexte.

La méthode proposée, efficace et de bon sens est donc de mieux vous connaître, vous observer et d’écouter votre corps et ses besoins.

(1) Le comportement alimentaire : une notion complexe et multidimensionnelle. Information diététique, 2019, n°4.
(2) Le Poids et le Moi. Dr Bernard Waysfeld, Dunod, 2020.